Un retour au jeu différent attend les fans

De nombreuses habitudes seront laissées de côté lors du retour du baseball majeur et de la NBA, plus tard ce mois-ci.
Les gérants n'échangeront pas l'ordre des frappeurs au marbre; au basket, il n'y aura pas de chorégraphies de salutations, lors de la présentation des formations.
Exit aussi le rituel de plusieurs journalistes se pressant autour d'un gérant avant le match, ou attendant que LeBron James ou Brad Stevens arrive pour commenter une rencontre.
« Je considère que c'est l'année la plus difficile de tous les temps en termes de couverture pour les journalistes sportifs, » a dit Bob Glauber, attitré à la NFL pour Newsday, ainsi que président de la Pro Football Writers Association.
Les ligues professionnelles ont fermé l'accès aux vestiaires au début mars. À la relance, cet accès ne reviendra pas tout de suite.
La NBA est la seule ligue qui permettra de poser des questions aux joueurs dans la même salle, et ce sera un groupe très limité.
Les entrevues avec les gérants, les entraîneurs et les joueurs des ligues majeures et de la LNH se feront via Zoom, et non lors de conversations informelles au vestiaire ou près de la patinoire.
La NFL a écarté les entrevues en personne avec les joueurs lors du camp d'entraînement.
Certains clubs prévoient donner un accès aux entraîneurs, avec de la distance sociale.
Les journalistes ont vu l'accès décliner ces dernières années. Les ligues et les équipes ont davantage orienté leurs messages vers leurs sites et leurs médias sociaux.
« Les histoires les plus intéressantes nécessitent une interaction en personne et la chance de voir les comportements dans le vestiaires, ou ce qui est dit quand les enregistreurs sont fermés », fait valoir Kerry Crowley, qui couvre les Giants de San Francisco pour le San Jose Mercury News.
« Je ne suis pas certain que les ligues vont rétablir l'accès à ce qu'il était avant la pandémie. Les publications, les journalistes eux-mêmes et les athlètes vont en souffrir. »
Mais peu importe les défis, Glauber pense que l'appétit du public sera au rendez-vous.
« Écrire des chroniques ne sera pas aussi difficile - ça ne dépend pas de l'accès. Ce sera beaucoup moins évident pour les journalistes 'de beat', par contre. En raison de l'accès limité et avec Zoom, il y aura une similitude à une grande partie de la couverture, » a dit Glauber.
« Le lectorat va quand même rester. Le sport est en pause depuis tellement longtemps. »

Read more: http://www.rds.ca/sports-divers/un-retou...

Actual news in your location


Similar news

Johnny Depp denies ever hitting ex-wife Amber Heard 0 0 0
Fernando Alonso de retour chez Renault en 2021 0 0 0
Kyrgios s'en prend maintenant à Thiem 0 0 0
Conservative leadership candidate Peter MacKay criticized for skipping debates 0 0 0
L'AJLNH appelle ses membres à voter sur le protocole d'entente 0 0 0
Suzuki et Danault bientôt sur la patinoire 0 0 0
Shohei Ohtani de retour sur le monticule 0 0 0
LNH : « Blackhawks » est un hommage 0 0 0
Two parliamentary committees expected to dig into Trudeau government's handling of WE Charity deal 0 0 0
Calvillo garde espoir pour les Carabins 0 0 0