Jaroslav Halak préfère Boston à l'autonomie

Jaroslav Halak a préféré éviter de tester le marché des joueurs autonomes cet été lorsqu’il a signé un nouveau contrat avec les Bruins de Boston.
Le gardien qui s’est joint aux Bruins pour la campagne 2018-2019 s’est dit heureux du pacte d’un an et 2,25 millions $ qu’il a paraphé, vendredi. Il pourra aussi mettre la main sur 1,25 millions $ supplémentaires si jamais il devait disputer plus de 10 matchs.
« Depuis que je suis arrivé, j’ai adoré cette équipe et c’est un groupe spécial. Nous avons connu nos succès, mais nous savons que le travail n’est pas terminé. J’ai eu beaucoup de plaisir lors des deux dernières campagnes et on espère que les résultats suivront », a-t-il mentionné.
« Je pense que toutes l’organisation, les coéquipiers et les partisans sont super. C’est spécial de jouer pour l’une des six équipes originales », a-t-il ajouté.
Halak a présenté des statistiques intéressantes depuis qu’il a fait son arrivée à Boston. Après avoir signé 22 victoires en 40 matchs la saison dernière, il enchaînait cette saison avec 18 gains en 31 sorties. Il a aussi présenté une moyenne de buts alloués de 2,39 et un taux d’efficacité de ,919. De tels chiffres pouvaient laisser croire qu’un contrat plus lucratif ou avec une durée plus longue l’attendait sur le marché des joueurs autonomes, mais l’incertitude qui plane actuellement quant à la reprise des activités dans la LNH en raison de la pandémie de la COVID-19 et le bonheur qu’il éprouve d’être à Boston ont fait pencher la balance.
« J’ai beaucoup réfléchi alors qu’on ne savait pas ce qui allait arriver cette année et pour la saison prochaine. J’ai deux enfants et ma famille. J’ai ensuite pensé à ma situation avec les Bruins et nous en sommes venus à ce contrat pour une saison. »
« Tu veux toujours prendre la meilleure option possible, mais pas seulement pour toi. Je vieillis et il y a ma famille. Je suis heureux à Boston et c’est un important facteur. Je ne sais pas les offres qu’il y aurait eu sur le marché. J’ai aussi pensé à ce groupe spécial dans le vestiaire. Je ne pourrais être plus heureux », a-t-il convenu.
Âgé de 34 ans, Halak ne sait pas encore pour combien de temps il portera encore les jambières dans la LNH. Celui qui a également porté les couleurs du Candien, des Blues, des Capitals et des Islanders a encore un objectif bien en tête pour la fin de sa carrière : gagner la Coupe Stanley.
« Je haïs perdre, en fait depuis que je suis petit c’est ainsi. Je pense que gagner la Coupe Stanley est le but ultime pour cette organisation et nous allons tout faire pour y arriver », a précisé celui qui a disputé ses derniers matchs en séries avec les Islanders en 2015.

Read more: http://www.rds.ca/hockey/lnh/lnh-jarosla...

Actual news in your location


Similar news

Child marriage in Canada means country's efforts to end it abroad are 'insincere': researcher 11 11 666
James Comey says Trump's presidency is like a 'forest fire' 0 0 666