Guerrero fils, un espoir parmi les plus attendus

TORONTO - Vladimir Guerrero fils, l'espoir no 1 du baseball selon plusieurs publications spécialisées, devrait effectuer ses débuts dans la MLB vendredi, quand les Blue Jays de Toronto accueilleront les Athletics d'Oakland au Rogers Centre.
Espoir parmi les plus attendus cette saison, le troisième-but de 20 ans se joint à une longue liste d'espoirs internationaux dont les débuts ont été scrutés à la loupe. Voici quelques-uns de ces espoirs. Certains ont connu du succès, d'autres pas.
Ichiro Suzuki
Ichiro était déjà une super vedette dans son pays quand il s'est joint aux Mariners de Seattle, en 2001. Toute l'attention, autant en Amérique du Nord qu'au Japon, était tournée vers lui, car à l'époque, il était l'un des rares joueurs de position à provenir d'Asie.
Il n'a pas eu trop de mal à s'adapter, devenant le frappeur le plus accompli du baseball professionnel. Recrue de l'année et joueur par excellence de l'Américaine en 2001, il a participé à 10 matchs des étoiles. Il s'est retiré plus tôt cette saison après avoir frappé 4367 coups sûrs, 3089 dans le Baseball majeur.
Shohei Ohtani
Ohtani a fait saliver les organisations, étant l'un des rares joueurs à pouvoir lancer et frapper. Bien qu'il ait rempli toutes ses promesses en santé, sa carrière en Amérique a été contrecarrée par une déchirure ligamentaire du coude.
Embauché par les Angels de Los Angeles, Ohtani a remporté le titre de recrue par excellence de l'Américaine en 2018. Il a maintenu des moyennes de ,285/,361/,564 avec 22 circuits et 61 points produits tout en compilant une fiche de 4-2 avec une moyenne de points mérités de 3,1 avec 62 retraits sur des prises en 10 départs.
Après avoir subi une reconstruction ligamentaire du coude droit, il devrait réintégrer la formation des Angels le mois prochain, seulement comme frappeur désigné. Il devrait revenir au monticule en 2020.
Aroldis Chapman
Chapman a fait tourner les têtes quand il a aidé Cuba à gagner l'or des Jeux panaméricains en 2007 et l'argent à la Coupe du monde la même année.Après avoir fait défection en 2009 alors que l'équipe cubaine participait à un tournoi aux Pays-Bas, Chapman a signé un contrat de six ans avec les Reds de Cincinnati pour 30,25 millions $ US.
Celui dont les lancers franchissent souvent la barre des 100 milles à l'heure connaît jusqu'ici une brillante carrière comme spécialiste de fin de match, avec 239 sauvetages, une m.p.m. de 2,24 et 807 retraits sur des prises en plus de neuf saisons avec les Reds, les Yankees de New York et les Cubs de Chicago.
Yasiel Puig
Un autre produit de Cuba, Puig a aidé son pays à gagner le bronze au Championnat mondial de baseball junior 2008 à Edmonton. Après quelques essais infructueux, Puig a fait défection au Mexique avant de signer un contrat de sept ans et 42 millions $ avec les Dodgers de Los Angeles.
Le 3 juin 2013, Puig a frappé deux circuits à seulement son deuxième match dans la MLB, devenant le premier Dodger à réussir l'exploit dans l'une de ses deux premières rencontres. Il a frappé un grand chelem à son quatrième match et est devenu l'un des favoris des partisans des Dodgers, terminant sa première saison avec des moyennes de ,319/,391/,534, 19 circuits et 42 points produits.
Après six saisons à Los Angeles, il a été échangé à Cincinnati en décembre. Jusqu'ici en carrière, il frappe pour ,277/,349/,475 avec 110 circuits et 339 points produits. Ses statistiques ont quelque peu décliné après ses deux excellentes premières campagnes.
Yu Darvish
L'engouement pour Darvish a été alimenté par les enchères afin d'obtenir ses services, ultimement gagnées par les Rangers du Texas, qui lui ont offert six ans et 60 millions $ après avoir déboursé 51,7 millions aux Hokkaido Nippon Ham Fighters pour obtenir ses droits.
Sa carrière a commencé de brillante façon en 2012. Il a compilé une fiche de 39-25 à ses trois premières campagnes et a mené l'Américaine avec 277 retraits au bâton en 2013. Toutefois, il a été limité à huit présences en 2018 en raison d'une blessure et il a du mal à reprendre le dessus depuis.
Daisuke Matsuzaka
Les Red Sox ont déboursé 51.1 millions $ - alors un record - pour obtenir les droits de négociations avec Matsuzaka en 2006. Lanceur étoile des Seibu Lions, il était reconnu pour sa « gyroball », un lancer principalement utilisé au Japon.
Bien qu'il n'ait pas connu autant de succès dans les Majeures, il a aidé les Red Sox à gagner la Série mondiale en 2007 et il a terminé sa carrière avec une respectable fiche de 56-43 et une m.p.m. de 4,45 en huit saisons.
Il lance toujours au Japon.
Kei Igawa
L'un des plus retentissants échecs parmi les joueurs japonais, Igawa a signé un contrat de 20 millions $ avec les Yankees avant la saison 2007. Les Yankees avaient déjà déboursé 26 millions $ en droits de négociations.
Igawa n'a disputé que 16 rencontres en deux campagnes, compilant un médiocre dossier de 2-4, 6,66.
Hideki Irabu
Les Padres de San Diego ont racheté le contrat d'Irabu des Chibo Lotte Marines en 1997. Les critiques de cette vente de contrat par les autres équipes de la MLB qui auraient souhaité obtenir ses services ont mené à la création du système de mises utilisé de nos jours.
Irabu a refusé de jouer pour les Padres, qui l'ont échangé aux Yankees. Il a finalement connu une carrière très ordinaire, avec une fiche de 34-35 et une m.p.m. de 5,15 avec les Yankees, les Expos de Montréal et les Rangers.

Read more: http://www.rds.ca/baseball/mlb/mlb-vladi...

Actual news in your location


Similar news

Les Jays réduits au silence par les Mariners 0 0 0
Acuna sanctionné pour son manque d'effort 0 0 0
La fin de match sourit à Choi et aux Rays 0 0 0
Daniil Medvedev concrétise enfin en finale 0 0 0
Discussing climate change during the election could be deemed partisan activity: Elections Canada 0 0 0
Vladimir Guerrero absent face aux Mariners 0 0 0
Francfort s'impose et attend Strasbourg 0 0 0
Le Canada en bronze en softball 0 0 0
Petites ligues : le Canada brise la glace 0 0 0
Effondrement pour l'Impact en fin de match 0 0 0