Le TAS donne raison à l'AC Milan

Fair-play financier: l'AC Milan autorisé à jouer l'Europa League
Lausanne, Suisse | AFP | vendredi 20/07/2018 - 14:03 UTC-4 | 698 mots
ajoute réaction du club
par Eric BERNAUDEAU / Eloi ROUYER
Une première victoire pour l'AC Milan, avant même le début de la saison: le Tribunal arbitral du sport (TAS) l'a autorisé vendredi à disputer la prochaine Europa League, et invité l'UEFA à revoir ses sanctions à son égard dans le cadre du fair-play financier (FPF).
Le TAS a donc « partiellement confirmé l'appel du Milan AC » en annulant la sanction prononcée fin juin par l'instance de contrôle financier des clubs de l'UEFA (ICFC), qui l'avait exclu de la prochaine campagne européenne. Le TAS a toutefois confirmé que l'équipe lombarde avait bien enfreint les règles du FPF, dans un communiqué où il demande à l'UEFA de prendre une « mesure disciplinaire proportionnée ».
La gestion financière du prestigieux club italien, autrefois propriété de l'ancien Premier ministre italien Silvio Berlusconi, avait été pointée du doigt, depuis son rachat en avril 2017 pour 740 M EUR par un groupe d'investisseurs chinois mené par le mystérieux Li Yonghong.
Le nouveau propriétaire a cédé la main en juillet au groupe d'investissement américain Elliott, auprès duquel il avait contracté un prêt colossal pour financer ses onéreux achats de joueurs - une dette (32 M EUR) que M. Li n'a pas pu honorer à son arrivée à échéance le 6 juillet, ce qui l'a poussé vers la sortie.
Cadeau avant l'heure
Une assemblée des actionnaires doit entériner le passage de l'AC Milan dans les mains du fonds Elliott le 21 juillet, selon la presse italienne.
Et la décision du TAS constitue donc avant l'heure un joli cadeau de bienvenue pour les nouveaux propriétaires.
Vendredi soir, l'AC Milan s'est déclaré dans un communiqué satisfait par cette décision, tandis qu'un porte-parole d'Elliott a ajouté que l'exclusion du club des compétitions européennes aurait été une honte.
« Nous allons travailler durement maintenant pour reconstruire la crédibilité du club (...). La réhabilitation ne se fera pas en une nuit et il y a beaucoup à faire mais Eliott est prêt », conclut le communiqué.
« L'appel du Milan AC est partiellement admis et la sanction est annulée, mais le cas est renvoyé à l'UEFA pour déterminer une mesure disciplinaire proportionnée, en tenant compte de la situation financière actuelle du club italien. En attendant, le club est réintégré en Europa League 2018/19 », a déclaré à l'AFP le porte-parole du TAS Mattieu Reeb.
Dans un communiqué, le TAS a expliqué avoir considéré que « des éléments importants n'avaient pas été correctement pris en compte » par l'UEFA ou « n'avaient pas pu être correctement pris en compte », « en particulier le fait que la santé financière du club était maintenant meilleure, à la suite du récent changement de propriétaire du club ».
Le TAS a également fait droit à la demande du club qui souhaitait que, dans le cas où il annulerait la sanction, ce soit de nouveau l'UEFA qui statue car elle est « dans une meilleure position que le panel (de juges) du TAS pour décider d'une nouvelle mesure disciplinaire proportionnée, sur la base de la situation financière actuelle du club », explique le tribunal dans son communiqué.
Dans les détails
L'UEFA a pris acte de la décision du TAS, se contentant d'en reprendre les termes pour expliquer qu'en conséquence, le Milan AC est réintégré à l'Europa League 2018/2019.
Interrogée par l'AFP sur la potentielle date à laquelle l'UEFA pourrait décider d'une nouvelle sanction, l'organisation a répondu ne pas avoir d'information supplémentaire à fournir.
Les représentants du club lombard, avec le directeur général Marco Fassone en chef de délégation, étaient venus jeudi à Lausanne pour présenter leurs arguments, au cours d'une audience qui a débuté aux alentours de 9h30 locales (7H30 GMT) pour s'achever peu après 19h00.
« On est allé vraiment dans les détails. Nous avons exploré l'aspect business, financier et légal pour qu'ils puissent juger de la meilleure manière possible », avait expliqué M. Fassone, à l'issue de l'audience.
L'UEFA avait décidé fin juin d'exclure le Milan AC de la prochaine édition de l'Europa League, pour lequel il s'était qualifié sur le terrain.
Le club, sept fois vainqueur de la Ligue des champions, la dernière remontant à 2007, perd des dizaines de millions d'euros chaque année depuis près de dix ans.
Le Milan AC a terminé la saison 2017/2018 à la sixième place de la Série A.

Read more: https://www.rds.ca/soccer/europe/fair-pl...

Actual news in your location


Similar news

James Comey says Trump's presidency is like a 'forest fire' 0 0 666