Le Canadien devrait-il s’intéresser à Paul Stastny?

Les séries éliminatoires sont à peine terminées, mais les directeurs généraux de la LNH ne sont pas pour autant en vacances, préparant leurs emplettes en vue de la prochaine saison. Chez le Canadien, la priorité est de dénicher un joueur de centre de premier plan. C’est un secret de polichinelle.
 
À moins que la Sainte-Flanelle ne transige son choix de premier tour au prochain repêchage ou un autre élément d’actif, tout semble indiquer que c’est lors de l’ouverture du marché des joueurs autonomes que le Tricolore aura véritablement l’occasion de mettre le grappin sur ce fameux joueur de centre.
 
À cet égard, le nom de Paul Stastny n’alimente pas autant les discussions que celui-ci de John Tavares, mais l’Américain pourrait être une option intéressante. C’est un hockeyeur expérimenté qui n’hésite pas à se positionner devant le filet ainsi qu’un excellent fabricant de jeux. De plus, il a su élever son jeu d’un cran lors des séries et il est très responsable une fois en possession de la rondelle.
 
L’idée n’est pas de comparer Stastny et Tavares. Ce dernier appartient à la crème de la crème et dans le meilleur des mondes, c’est lui qui s’amènerait dans la métropole. Il n’en demeure pas moins que Stastny pourrait être un bon plan B pour le Canadien.
 

 
Que ce soit au Colorado, à St Louis ou à Winnipeg, ce qui saute aux yeux au moment de décortiquer le jeu de Stastny, c’est qu’il se positionne toujours devant le filet adverse. Ultimement, cela lui permet de voiler la vue du gardien et de récupérer des retours de lancers.
 
C’est de cette façon qu’il parvient à décocher un nombre impressionnant de tirs depuis le bas de l’enclave. C’est son endroit de prédilection et il est à noter qu’il a inscrit tous ses buts depuis cet endroit lors des séries éliminatoires.
 
Non seulement le Canadien doit impérativement améliorer sa ligne de centre, il doit également décocher plus de tirs depuis la zone payante la saison prochaine. Avec ses 176 buts marqués, l’attaque du Tricolore s’est classé au 29e rang. Le meilleur moyen de remédier à cette problématique est de diriger ses tirs depuis l’enclave, endroit où le tireur bénéficie d’un angle de tir optimal alors que le temps de réaction du cerbère est minimal.
 
Or, il s’avère que Stastny brille dans cette facette du jeu en raison de son positionnement. Le résultat est que 61% de ses tentatives de tirs provenaient de l’enclave lors de la saison régulière, ce taux grimpant à 77% lors des séries. En comparaison, ce taux a été d’à peine 48% pour l’attaquant moyen du Canadien la saison dernière. Trop souvent, personne chez le Canadien n’était prêt à payer l’an dernier le prix pour se poster devant le filet, à l’exception de peut-être Brendan Gallagher et Paul Byron.
 
Stastny est également un excellent fabricant de jeux, alimentant à merveille ses coéquipiers en zone offensive. Même qu’avoir évolué pour le Canadien la saison dernière, seul Jonathan Drouin l’aurait devancé pour le nombre de passes complétées en territoire adverse et dans l’enclave pour un même temps d’utilisation. Autrement dit, en se joignant au Tricolore, Stastny deviendrait probablement le deuxième meilleur fabricant de jeux de l’organisation.
 
C’est sans parler de ses récentes performances en séries où il a joué un rôle important dans les succès des Jets de Winnipeg, minimisant son nombre de revirements, bloquant davantage de lancers et orchestrant lui-même plus de sorties de zone. Ces petits détails font souvent la différence en séries éliminatoires.
 
En faisant parapher un contrat à un joueur de centre qui n’hésite jamais à se positionner dans l’enclave, qui est un excellent fabricant de jeux et qui répond présent lors des rondes éliminatoires, le Canadien de Montréal améliorerait grandement sa formation.
 
Le seul hic est qu’à 32 ans, la production de Paul Stastny risque de décroitre lors des prochaines années et qu’avec ses récentes performances, il est susceptible de faire sauter la banque. Peu importe le prix à payer, le Tricolore ne peut pas se permettre d’entamer une autre saison sans véritable joueur de centre de premier plan. Marc Bergevin a les mains liées et à défaut de signer Tavares, Stastny serait une option plus qu’intéressante.
 

Read more: https://www.rds.ca/hockey/canadiens/lnh-...

Actual news in your location


Similar news

Domi, l'argument pour garder Pacioretty? 0 0 0
Roger Federer écarte deux balles de match 0 0 0
L'avenir de Daniel Ricciardo bientôt décidé 0 0 0
CH : le tournoi des recrues présenté à Laval 0 0 0
Le duel Hamilton-Vettel en terre inconnue 0 0 0
Where to celebrate National Indigenous Peoples Day in Winnipeg 0 0 0
Norwegian Airlines entering Canadian market with flights from Hamilton to Dublin, Ireland 0 0 0
Trudeau’s contested trip to India cost upwards of $1.5 million, documents show 0 0 0
Sans surprise, le Jack-Adams à Gallant 0 0 0
Charleston Hughes making presence felt with Saskatchewan Roughriders’ defence 0 0 0