L'Impact se fait convaincant devant le Fire

BRADENTON, Floride - L'Impact de Montréal a poursuivi ses préparatifs pour la saison 2018 avec une deuxième victoire consécutive, cette fois-ci par la marque de 2-1 contre le Fire de Chicago, mercredi soir au IMG Academy.
 
Nacho Piatti et Matteo Mancosu ont trouvé le fond du filet en première mi-temps, avant que Dax McCarthy ne ramène les siens dans le match après la pause.
 
« Nous avons la satisfaction de la victoire. Nous avons livré une grosse bataille, c'était un bon match amical avec beaucoup d'intensité, a dit l'entraîneur-chef de l'Impact, Rémi Garde. Tout n'a pas été parfait, mais nous avons été bien organisés. Les joueurs ont bien travaillé et ont bien respecté les consignes. Nous avons été réalistes et ça nous a récompensés. Nous n'avons pas toujours eu la possession, mais c'était volontaire. Nous nous organisons pour être solides et je pense que nous l'avons été aujourd'hui. »
 
Un Bleu-blanc-noir rigoureux défensivement
 
Le bon travail défensif de l'Impact à l'entraînement était visible lors de ce deuxième match préparatoire. L'organisation de l'équipe sans le ballon a permis de limiter au maximum les élans offensifs de l'adversaire et les revirements créés grâce au pressing de l'Impact ont porté leurs fruits.
 
À la 34e minute, le défenseur du Fire Brandon Vincent a effectué une mauvaise remise au milieu de terrain et Saphir Taïder a récupéré le ballon. Percutant la défense centrale de Chicago, il a remis dans la course de Piatti, libre dans le corridor intérieur gauche. L'Argentin, entrant dans la surface avec un crochet pour éliminer un défenseur, n'a pas raté sa chance et a procuré les devants aux Montréalais.
 
« On a mis beaucoup d'accent sur le jeu défensif. On savait qu'on affrontait une bonne équipe en possession, a dit le milieu de terrain Samuel Piette. C'était important d'être bien en place, en bloc. On l'a bien appliqué aujourd'hui et ça a payé sur la contre-attaque. On a bien joué nos cartes et on a obtenu un bon résultat. »
 
Moins de 10 minutes plus tard, Zakaria Diallo a éliminé quelques joueurs du Fire en dribblant vers le milieu de terrain et a libéré Piatti sur le flanc gauche. Ce dernier a couru avec le ballon jusque dans la surface, tentant de lober le gardien Richard Sanchez, mais touchant le poteau. Raheem Edwards était au bon endroit pour profiter du retour, qu'il a envoyé en première intention vers Matteo Mancosu, qui a placé le ballon dans un filet abandonné.
 
« Je retiens la performance défensive et collective, a dit le défenseur Zakaria Diallo. On a été très solides défensivement, les milieux et les attaquants ont travaillé ensemble, avec les défenseurs. Malheureusement, nous avons pris un but sur phase arrêtée, on aurait voulu le blanchissage, mais il y a beaucoup de satisfaction à la suite de cette performance. »
 
Plusieurs changements en deuxième mi-temps  Tous les joueurs du Bleu-blanc-noir sur le terrain en première mi-temps ont cédé leur place à un coéquipier après la pause, sauf le défenseur central Diallo. L'effet n'a pas été ressenti outre mesure et la rigueur défensive s'est poursuivie jusqu'à la fin du match.
 
L'avance montréalaise a passé bien près d'augmenter encore à la 52e minute, alors que Chris Duvall a envoyé un centre dangereux au sol vers la petite boîte, où Michael Salazar se trouvait, mais l'attaquant n'a pu dévier de manière convaincante le ballon.
 
L'Impact a néanmoins cédé sur phase arrêtée à la 55e minute. Après une faute d'un défenseur montréalais, Diego Campos a envoyé un centre sur coup franc en direction de Dax McCarthy. Le vétéran milieu de terrain a redirigé le ballon de la tête de manière précise derrière Clément Diop.
 
« Le but que nous avons concédé est venu sur phase arrêtée. C'est décevant, mais d'un point de vue structurel, nous sommes satisfaits, a dit le défenseur Daniel Lovitz. Je pense que nous avons été assez solides et nous ne nous sommes pas sentis menacés autant que nous les avons menacés. Nous étions tous sur la même longueur d'onde. L'entraîneur a insisté sur le fait que nous devons être sur la même ligne et que nous devons bouger en unité, ce que nous avons bien appliqué. »
 
Prochains matchs L'Impact poursuivra sa préparation contre les Rowdies de Tampa Bay, ce samedi à 19h30 au Al Lang Stadium, contre l'Union de Philadelphie, le mercredi 21 février au Joe DiMaggio Sports Complex, puis face au New York City FC, le samedi 24 février à 17h au Al Lang Stadium.
 
L'équipe amorcera la saison à Vancouver le 4 mars, puis à Columbus le 10 mars, avant de disputer son match d'ouverture locale le samedi 17 mars à 15h au Stade olympique contre son grand rival, le Toronto FC.

Read more: http://www.rds.ca/soccer/impact/mls-l-im...

Actual news in your location


Similar news

Où en sont Oakland et Tampa Bay? 0 0 0
Canadiens : du travail à faire en défensive 0 0 0
Le retour d'Erik Karlsson n'y change rien 0 0 0
Grand saut : Maxence Parrot décroche l'or 0 0 0
Lafrenière joue les héros en prolongation 0 0 0
Eun-Hee Ji devant, Kerr chute drastiquement 0 0 0
Loyola Chicago s'invite dans le Final Four 0 0 0
NBA : les Sixers s'approchent des séries 0 0 0
Zeuge ne fait qu'une bouchée d'Ekpo 0 0 0
Un ennui mécanique à un bien mauvais moment pour Molnar 0 0 0