ÉCJ veut resserrer sa défense

ST. CATHARINES, Ont. - Équipe Canada junior a adopté une règle très simple pour le prochain Mondial junior : aucun match ne doit se terminer en tirs de barrage.
L'entraîneur-chef Dominique Ducharme et son groupe défensif en ont fait leur mantra lors du camp de sélection, après avoir perdu 5-4 en fusillade contre les États-Unis, lors du match de la médaille d'or en 2017.
Les défenseurs Kale Clague, Jake Bean et Dante Fabbro sont de retour, tout comme le gardien Carter Hart, et ils sont déterminés à ne pas laisser d'autres parties se rendre à ce point.
« D'être passé par là l'an dernier, de perdre la finale en tirs de barrage, nous n'allons pas laisser ces erreurs se reproduire à nouveau, a mentionné Clague. Ce que nous voulons faire cette année, c'est de ne pas laisser un match se rendre en fusillade. »
Clague et Bean ont affirmé que dans le vestiaire du Canada, aucun joueur ne veut courir le risque de se rendre en tirs de barrage, au cours desquels un gardien sur une bonne séquence ou un bond chanceux peut décider du sort d'une équipe.
« Cette défaite en fusillade nous motive chaque jour d'être sur la glace et faire toutes nos actions avec encore plus d'intensité et plus de concentration, a ajouté Bean. Nous ne voulons pas laisser le résultat dans les mains de la chance. »
Les deux défenseurs ont la même vision que Ducharme, qui a aussi considéré la défaite de l'an dernier comme une occasion de resserrer la défense.
« Nous ne restons pas assis ici à nous dire que nous ne pouvions pas être plus près de l'or. C'est le cas, mais nous ne voulons pas en venir à ça à nouveau, a indiqué Ducharme. Nous voulons être meilleurs et nous défier nous-mêmes. Ça commence par le personnel d'entraîneurs, mais les joueurs pensent de la même façon. »
Il y a 11 défenseurs qui participent au camp de sélection d'Équipe Canada junior et ils tentent d'obtenir une des sept places disponibles au sein de la formation de 22 joueurs. Clague, Bean et Fabbro partent favoris pour se voir offrir un poste en raison de leur présence au dernier tournoi.
Victor Mete, qui avait été retranché parmi les derniers en décembre 2016, a disputé 27 parties avec le Canadien de Montréal, qui l'a prêté à Hockey Canada lundi. Son expérience chez les professionnels fait en sorte qu'il devrait se tailler un poste au sein de la brigade défensive canadienne.
Ces quatre joueurs seront les piliers défensifs de l'équipe et Ducharme a dit qu'il allait porter une attention particulière à la vitesse, à la réduction d'espace pour les adversaires et à la relance de l'attaque.
« Nous avons une belle profondeur à toutes les positions, mais nous sommes certainement heureux des joueurs que nous avons en défensive, a insisté Ducharme. Les joueurs qui reviennent, Mete et tous les autres défenseurs méritent une place. »
Pour Bean, la constance qui vient avec l'expérience du tournoi est la vraie valeur amenée par les trois défenseurs qui reviennent au camp.
« Je crois que c'est bien d'avoir cette expérience, mais le tournoi évolue, a fait valoir Bean. Des joueurs se blessent, d'autres en donnent moins. D'avoir cette compréhension et d'avoir trois défenseurs ayant déjà vécu le tournoi d'un bout à l'autre, je crois que ça nous donne un avantage. »
Le Canada jouera contre une équipe d'étoiles composée de joueurs universitaires canadiens mercredi et jeudi avant de disputer un match amical contre le Danemark, vendredi. Ces rencontres serviront à évaluer les joueurs avant de procéder aux dernières coupures, après la partie de vendredi.

Read more: http://www.rds.ca/hockey/mondial-junior/...

Actual news in your location


Similar news

Mondial 2018 : Moutko quitte la présidence 0 0 0
Les Warriors refont le coup aux Cavaliers 0 0 0
RDS : les Eagles contrôlent leur destinée 0 0 0
La ruée vers l'or s'amorce pour le Canada 0 0 0
Surprises et déceptions dans la LNH 0 0 0
Des organismes de défense des droits et libertés veulent plus de transparence du BEI 0 0 666
Les Warriors sont toujours l'équipe à battre 0 0 0
RDS : Les Steelers ne feront pas de cadeaux à Houston 0 0 0
Un premier titre de division depuis 2003 pour les Rams 0 0 0
Samuel Girard, la dernière victime de Rinaldo 0 0 0